AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  






Partagez|

Derrière mon visage d'Ange se cache le diable qui ne demande qu'a sortir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Broken Hearts

Membre depuis le : 30/03/2012
Messages : 28

avatar





MessageSujet: Derrière mon visage d'Ange se cache le diable qui ne demande qu'a sortir. Ven 31 Jan - 20:11






Smith Ange« Hakuna Matata. »


____
Hello ! Je suis Ange. J'ai présentement 22 ans et suis de nationalité française. J'ai cependant des origines espagnole. Actuellement, on peut dire que je suis plutôt célibataire et d'ailleurs, je me considère comme hétérosexuelle. Dans la vie de tous les jours, j'exerce le beau métier de danseuse et chanteuse, mais une fois la nuit tombée, j'appartiens à Broken Hearts. On dit souvent que j'ai un tempérament lunatique, bipolaire, gentille, manipulatrice, ambitieuse, riche, hautaine, supportable, infidèle, séductrice, fragile... ! Pour terminer en beauté, on peut dire que je suis aussi canon que Kristen Stewart. Narcissique ? Nan, nan.  


Questions« Answer and listen to your heart. »


◮ Quelle opinion portes-tu sur cette guerre des gangs ? Y participes-tu ?
➺ Pour moi les gangs sont importants dans cette ville, étant membre, je suis pour cette idée. J'aime voir les différentes gangs qu'il y a autour de moi, défier mes adversaires et attaquer. Cela permet de mettre un peu de piment dans cette ville et dans ma vie. Je trouve cela très divertissant et ce qui fait le charme de cette ville. Sinon elle serait vraiment ennuyante même si au départ je n'étais pas venue dans cette optique, j'avoue qu'avoir ce double de vie me la rend plus divertissante.

◮ Que pensez-vous et comment vous sentez-vous dans cette charmante ville qu’est Nighthawks ?
➺ Au départ j'étais intriguée par cette ville et puis c'était pour réaliser ma passion alors j'avais une appréhension positive. Mais depuis un an mon sentiment a changé, elle a littéralement changé ma vie. Je suis à la tête d'un gang et je deviens célèbre alors je m'y sens encore mieux. J'ai l'impression que je peux tout faire ici et être qui je veux sans jugement ou alors sans porter attention aux autres. Donc je m'y sens bien et pour rien au monde je ne partirai. Maintenant cela fait deux ans et j'ai l'impression que cela fait des années, je connais tous les recoins et les recoins de cette ville. On peut dire que j'ai trouvé chaussure à mon pied.

◮ Quelle est l'importance de ton gang/groupe à tes yeux ? Quel rôle y joues-tu?
➺Pour moi c'est évident que c'est les Broken Hearts, j'en suis fondatrice et chef en même temps. Bon on n'est pas le premier gang mais on tient un bon trafic. On est très discret et notre but est juste de faire souffrir les autres. Ce n'est pas réellement la même chose, on a du trafic d'armes mais il n'est pas très important. Dans ce gang, en tant que chef, je dirige, c'est moi qui ai les derniers mots, je vérifie bien que mes membres respectent les trois commandements de notre gang et je veille que tout le monde s'y sent bien aussi. C'est très important, on est un peu comme une famille, si quelqu'un est touché, tout le monde va le défendre. On est juste des âmes en peine qui cherche la vengeance pour survivre dans ce monde.

◮ La nuit, te considères-tu plus  comme ceux qui s'amusent, même si pour cela il faut transgresser les lois ou plutôt comme ceux qui respectent les lois? Sois franc.
➺ Celle qui transgresse, c'est évident. Avec mon pouvoir, je peux être tranquille chez moi ou à un concert et de l'autre côté en train de m'amuser. On y voit généralement que du feu mais je fais très attention. Je ne veux pas non plus qu'on le sache. La loi je m'en fiche, il n'y aucune justice pour les cœurs brisés. Alors je fais ma propre loi et je n'obéis qu'à elle. Mais je sais être discrète. Je ne veux pas non plus me faire remarquer.

◮ Comment imagines-tu ton avenir au sein de cette ville ?
➺ Rayonnant, ambitieux, déterminé,brillant. Je pense que ces trois adjectifs résument assez bien ma conception de l'avenir. Je me vois aller très loin dans la danse et le chant, continuer ma passion avec autant de détermination mais aussi que mon gang commence à être connu et craindre par les autres tout en restant assez discret dans ses actes. Je vois bien mon don évoluer encore plus aussi. En tout cas ce ne sont que des suppositions personne ne sait comment est fait demain.


Who are you really ?« Behind your computer. »

◮ Nom/Pseudo : Lodize/Elodie.  ◮ Âge : 19 étoiles.  ◮ Sexe : Attends je vérifie dans ma culotte, oui je suis bien une fille !.  ◮ Niveau : Hum c'est une bonne question, le mieux c'est que tu juges par toi-même.  ◮ Où as-tu trouvé le forum ? : Si je m'en souviens bien c'était une annonce de PRD.  ◮ Qu'en penses-tu ? : Ben qu'il est méga génial vu que j'ai participé à la construction Razz.  ◮ Double Compte : nop.  ◮ Scénario ou Personnage Inventé ? : PI.


Dernière édition par Ange E. Smith le Dim 9 Fév - 21:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Broken Hearts

Membre depuis le : 30/03/2012
Messages : 28

avatar





MessageSujet: Re: Derrière mon visage d'Ange se cache le diable qui ne demande qu'a sortir. Ven 31 Jan - 20:12

My story« Read it, that's worth it. »





Elle regardait cette ville qu'elle avait tant aimée. Une ville plein de souvenirs, pleins d'émotions. Elle était née ici. Elle avait fait ses premiers pas, ses premiers mots, ses premières découvertes. Elle eut des flash de souvenirs autant magnifique que douloureux. Elle était là sur cette colline à contempler la vue qui dévoilait toute la ville et la mer. C'était si beau. Elle brillait sous ses yeux. Elle pouvait apercevoir sa maison, un grand bâtiment qui surplombait toute la ville. Sa famille était riche, très riche. Il y avait l'entreprise qui n'était pas loin et son école. Le plus douloureux était bien cette famille. Elle s'était sentie trop confiné dans ce grand appartement avec trop de pièces pour elle. Elle s'est sentit souvent seule à cause de ses parents délaissés. Elle a dû à apprendre à grandir elle-même. Ils ont été là pendant au moins trois ans, quatre ans de sa vie puis sans vraiment savoir pourquoi tout avait changé. Elle n'avait plus revu le même sourire de sa mère, ni de son père. A croire qu'un profond mur s'était creusé entre eux. Trop préoccupé par le travail et leur soucis de couple. Il ne s'était jamais soucié des sentiments de leur petite fille. Malgré tout, elle les avait aimés. Elle se souvenait de l'adolescence. Cette balançoire au coin de la rue qui avait été lieu de réconfort. Beaucoup de confidences, beaucoup de déceptions, des chagrins et des rires. A croire qu'elle n'arrivait pas à s'attacher à une personne réellement. Que cela soit en amour ou en amitié. Pourtant elle s'était donnée plusieurs fois. Mais peu de personnes l'acceptait réellement. Plus était intéressé par son argent, par son richesse ou par son corps... Il y avait aussi cette boulangerie a deux rues de son appartement. Là où elle avait croisé son premier amour et son premier baiser. Mais il y avait la maternelle, la primaire et le lycée qui lui ont donné goût aux études mais surtout à sa passion pour la danse, le chant et le théâtre. Tout ce qui révélait à l'art. Il y avait aussi ce parc où elle avait dansé plusieurs fois et ce lac où elle avait composé et écrit sa première chanson toute seule. Elle se promenait dans cette ville en observant chaque endroit et chaque recoin. Elle lui rappelait tant de choses. Surtout cette pièce dans sa cuisine, le jour qui a tout basculé. Elle se souvenait comme si c'était hier. La fois, où elle devait dire quelque chose d'important sur elle-même. En effet quelque chose de terrible s'était produit. Elle avait été en détresse mais ils n'avaient rien vu. Pourtant, elle n'était pas sortie pendant plusieurs jours, ni parlait à qui que ce soit. Elle s'était repliée sur elle-même. Mais aucun des deux n'avaient fait attention. C'est un soir, qu'elle décida de tout avouer et de tout exprimer. Elle se tenait devant eux avec cet air si triste et dégoût qu'elle avait d'elle. Elle avait les cheveux totalement décoiffé, traînant dans un pyjama déchiré, usé. Ils ne la regardaient pas, il ne l'avait jamais plus regardé. Alors elle s'était mise à parler. « Vous n'avez rien remarqué? » Sa mère le nez dans son ordinateur et son père dans son dossier n'avait rien écouté et n'avait ni réagi. Puis elle avait jeté son verre et tapait du poing sur la table pour avoir ne serait-ce qu'une réaction de leur part. « Mais regardez moi putain ! » dit-il d'un ton très énervée. Son père et sa mère furent réveillés et regardèrent attentivement leur fille. Ils furent horrifiés, choqués, effrayés. Ils ne le reconnaissaient plus. Depuis combien de temps ne l'avait-il pas regarder ? « Mais que t'est-il arrivée chérie ? » dit-elle sa mère dans un sanglot. Tellement désemparée par la situation. « Ce n'est pas possible ! Il faut que je hurle pour que vous me voyez, je ne vais plus en cours, je ne parle plus à personne, je suis en pyjama toute la journée et depuis au moins une semaine, vous n'avez pas encore compris que j'ai besoin de vous merde ! » balança t-elle à ses parents. Après tout, elle n'avait plus rien à perdre. Les deux parents se sentirent coupable. « On t'écoute maintenant, dis-nous ce qui se passe. » dit-il son père. Même lui ne savait plus comment jouer son rôle de père, tellement il avait laissé dans le placard. Elle put respiré tranquille. Puis des larmes commencèrent à venir. Elle s'était tellement retenue, qu'elle n'en pouvait plus. Elle explosait pour la première devant ses parents. « J'éttais à cette soirée.. et et j'avais trop bu et je ne sais pas comment cela est arrivé mais le lendemain je n'étais plus vierge. Puis j'ai commencé à me sentir mal, j'ai appris depuis deux jours que j'étais enceinte. Mais je ne sais même pas de qui, je ne sais même pas ce que je veux en faire. Je n'ai que seize ans ! » Ses parents étaient choqués par la nouvelle. Ils voyaient bien qu'ils avaient trop manqué à leur rôle. Entre leurs absences répétitives et leurs manques d'attention envers leur fille, ils avaient échoué... Sa mère l'a prit dans ses bras tout en la caressant. « Ne t'inquiète pas, on va trouver une solution. » dit-elle sur ton calme, c'était la première fois qu'elle s'occupait de sa fille. « Oui ma chérie, on va s'occuper de toi mais il faut que tu te dises que le mieux c'est d'avorter. » dit-il son père sur un ton à la fois doux et dur. C'était ainsi, elle n'eut pas le temps de réellement réfléchir. Pour son père, il était inconcevable que sa fille gardait cette enfant. Cela serait la honte pour la famille. Alors sans trop demander son accord, elle aborda son premier enfant. Elle se sentit vide, triste et perdue. Elle sentait que ce n'était pas forcément la meilleure solution mais elle n'avait pas vraiment le choix. Puis ses parents commencèrent à se préoccuper d'elle, à savoir faire plus attention à ses études, ses envies et son bonheur. Ils recommençaient à devenir une famille. Mais elle luttait contre les codes de la société, elle en avait marre de vouloir sembler parfaite. C'est pourquoi elle cassait cette image en allant de soirée en soirée tout en faisant attention à ce qu'elle buvait. Elle sortait avec plusieurs garçons, se protégeait toujours et vérifier qu'il avait une protection. Mais soigner parfaitement son image devant ses parents. Elle se souvenait de ce souvenir. Mais cette pièce de cuisine avait d'autres choses souvenirs bien enfoui. Comme la fois où son père est arrivé avec trois beaux garçons de bonne famille. Il alla voir sa fille qui était en train de déjeuner. Il lui fit une bise sur le front et commença à parler. « Voilà ma fille, je te présente trois prétendants de trois grandes familles. Tu peux choisir celui que tu veux mais cela doit être un des seuls. » Elle n'en revenait pas. Elle était furieuse de ne pas pouvoir avoir ce pouvoir-là. Qu'il se permettait de décider à sa place. « Papa j'ai maintenant 18 ans et je suis en âge de choisir avec qui je souhaite vivre, puis je suis jeune, j'ai envie de profiter de ma liberté. Je ne choisirai aucun de tes garçons. » dit-elle sans laisser un mais ou un autre mot en quittant la pièce. Mais il y en avait un qui s'était détaché du lot. Elle marchait toujours dans sa ville et s'assit à ce banc qui lui rappelait de souvenirs. Quelques années auparavant, elle était assise et écouter de la musique. Un des trois garçons était venu à elle. Elle l'ignorait et ne voulait pas prêter attention mais il s'assit quand même à côté d'elle. Énervée par ce comportement, elle ne put s'empêcher de lui faire un reproche. « Écoute moi bien, tu pers ton temps avec moi, je ne veux pas m'engager. » Le jeune homme regarda la jeune femme et sortit un beau sourire. « Je sais mais rien n'empêche à apprendre à nous connaître, tu crois qu'on m'a laissé le choix. C'est ma mère qui m'y a forcé, je n'étais pas pour cette idée. Mais je t'avoue que depuis que je t'ai vu, j'avais seulement envie d'apprendre à te connaître. Pas forcément être ton copain, seulement chercher à te connaître. » Au moins il était franc mais elle ne voulait pas se perdre dans ce discours. « D'accord mais moi je ne veux pas. En plus j'ai bientôt cours. » dit-elle pour terminer court à la discussion mais il insista. « Moi je te propose autre chose, une virée en scooter et je te montre le plus bel endroit de la ville. Je te promets que cela vaut le coup d’œil. Puis tu es intelligente, une heure ou deux c'est rattrapable. » dit-il sur un ton très provocateur. Visiblement elle semblait finalement intrigué par ce garçon. Il allait briser les codes et cela n'allait pas le déranger lui aussi. Elle avait peut-être trouvé quelqu'un qui serait la divertir. Alors elle se leva et le regarda droit dans les yeux. « Ok mais j'espère que cela vaut le détour. » - « Tu ne seras pas déçue » Elle se réveilla de ce souvenir. En effet la vue qui lui avait promis était magnifique, c'était devenu son endroit préféré. Elle avait passé beaucoup de moments avec lui. Elle avait même été prête à se fiancer avec lui. Mais tout bonheur avait une fin. Elle se dirigea vers cet arbre où tout cela s'était terminé. « Écoute, je t'aime je suis trop jaloux, trop possessif et notre amour est trop destructeur. Au début c'était drôle de faire des conneries ensemble, de s'amuser, de découvrir pleins de choses. Mais on est allé trop loin. Puis mon père s'affaiblit. Je vais devoir reprendre l'entreprise et donc je vais devoir devenir sérieux et si tu n'es pas dans ce délire, on ne pourra plus être ensemble. » Elle ne le reconnaît plus. Le gars qui l'avait autre fois amusé était rentré dans le monde des adultes et était devenu comme eux.
« Je pensais que toi tu étais différent mais finalement tu es comme tous ces riches. Tu ne penses qu'à l'argent. Mais la vie ce n'est pas cela, c'est le plaisir. Et si tu parles sérieux par le fait que je compte continuer dans l'art, ben oui je pense qu'on n'a plus rien à faire ensemble. » Deux forts têtes mais ils s'aimaient trop. Elle allait partir sur ces mots mais il avait retenu et l'avait embrassé fort. « Je ne peux pas te quitter. » Sauf que cela était le début des galères. Ils se voyaient de moins en moins à cause des responsabilités qu'ils avaient. Il était souvent absent. Cela faisait maintenant deux ans qu'ils étaient ensemble et un an qu'ils vivaient ensemble. Mais elle se retrouvait seule à nouveau. Alors elle prit une dure décision dont elle allait regretter. Elle prépara ses affaires, une opportunité pour elle s'était déclarée. Lui rentra tard le soir. Il voyait les affaires de sa fiancée emballé. Il ne comprit pas de tout de suite. Puis demanda directement. « Tu me quittes ? » Elle s'approcha de lui, le cœur serré. « Non sauf si tu veux venir avec moi, à New York j'ai une occasion inespérée de montrer ce que je vaux, je vais pouvoir danser sur de grandes scènes et faire connaître mes chansons. C'est toujours ce que j'ai voulu. Puis ici on a plus de chez nous, tu n'es plus à la maison. Je me sens seule. Alors c'est ça toi tu me suis soit on sépare. » dit-elle dans un déchirement. « Un ultimatum de mieux en mieux. Tu me demandes de tout plaquer, l'entreprise pour des projets en vain ? » dit-il sur un ton blessant. Mais elle ne se laissa pas abattre. « Non c'est une chance pour notre couple, de le sauver, du moins ce qu'il en reste. De me prouver que tu m'aimes ? » dit-il d'un regard déterminé. « Je ne peux pas. » - « Alors tu ne m'aimais pas assez. » dit-elle en prenant sa valise et en quittant la porte. Des larmes vinrent sur son visage. Elle se sentait détruite mais c'était soit elle restait l'ombre de ces meubles ou soit elle avançait dans la vie. Alors elle s'effondra et pleura les larmes de tout son corps. Elle pouvait s'autoriser. Elle mit la bague dans son sac. Lui de son côté savait qu'il avait fait le mauvais choix. Il s'était effondré, il avait choisi la famille à son amour de sa vie. Quand, elle repensait à ce moment, elle ne put s'empêcher d'avoir encore une larme à ses yeux. Mais elle était déterminée à quitter cette ville pour Nightawks . Elle arriverait à le surmonter. Alors elle tourna le dos, se dirigea dans l'avion avec ses affaires. Elle retrouvait les autres plus tard.
Aujourd'hui cela fait deux ans qu'elle est ici et que tout a changé, basculé, dérivé. Tout commença par un jour hors du commun. Elle se souvenait de cette journée qui resta marqué à vie. C'était une journée de soleil, peu de temps après son arrivée dans cette ville. Elle semblait si étrange, si mystérieuse. Elle avait eu le don de l'attirer mais surtout de la changer. Étant bipolaire, elle avait sentit des changements en elle. Sa maladie avait augmenté de jour en jour. Au départ c'était un changement de personnalité toutes les heures mais au fur et à mesure des jours, cela devenait des minutes et des secondes. Puis elle faisait d'étranges rêves qui semblaient très réels. Comme elle allait à des soirées dans une tenue assez sexy et faisait la fête toute la soirée alors qu'elle est persuadée d'avoir dormi chez elle. C'est un jour qu'elle comprit enfin. Elle était en train de penser encore son ex, de regarder l'une de ses photos de lui quand elle entendit une voix familière. « Oublie ce con et utilise tes atouts pour faire souffrir les gens. » Elle eut un sursaut, sa réplique exacte était en train de lui parler avec une tenue très provocante. Au départ, elle eut peur, elle ne comprenait pas, elle pensait que c'était une hallucination. « Oh eh ! Je te parle. » dit-elle avec arrogance. « Mais qui es-tu ? » répondit-elle. « Je suis toi, c'est un peu compliqué à dire, je ne sais pas trop comment cela est possible mais c'est réel, sauf que cela serait bien que tu arrives à le gérer, je ne sors que quand tu as des crises fortes de personnalité ou la nuit, mais hier j'ai décidé de ne pas rentrer en toi pour te faire voir la réalité. » Elle n'eut cru pas ses propres oreilles. « Et comment tu fais ce truc ? » dit-elle avec curiosité et anxiété. Alors son double s'approcha d'elle, elle sentit une petite douleur mais son clone avait disparu et était rentrée en elle. Le plus étrange c'est qu'elle se sentait entière. Alors elle comprit. Elle avait un don. Elle eut une soudaine illumination. Les paroles de l'autre brune lui rester en mémoire : agir et se venger. Alors elle poursuit ses rêves de chanteuses, danseuses et surtout fonda un gang à l'issue de tous : les Broken Hearts. C'est un gang très discret qui commençait à se faire une place doucement. Il permettait de détruire les personnes qui sont trop heureuses surtout les couples et grâce à son pouvoir, elle pouvait jouer double jeu. La journée, elle était une danseuse et chanteuse accomplie qui avait une petite renommée et la nuit, une diablesse qui agissait sans que personne ne s'en aperçoive. Depuis deux ans étaient passés et elle était devenue célèbre et son gang aussi.
Elle s'appelle Ange, elle a 22 ans, elle a vécu pendant 20 ans à Nice en France. Bienvenue dans son monde à double vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Derrière mon visage d'Ange se cache le diable qui ne demande qu'a sortir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Poème] L'Ange inaccessible...
» Collector ANGE
» Où se cache-t-il ? n°2
» Tim Buckley ... un ange passe
» La Nostalgie de L'ange / Lovely Bones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night of Madness ::  :: Je suis né ainsi :: Fiches Validées-