AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  






Partagez|

Clary ♦ I'll be a good leader, I swear.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Talented Dreamers

Membre depuis le : 31/07/2013
Messages : 14

avatar





MessageSujet: Clary ♦ I'll be a good leader, I swear. Jeu 30 Jan - 15:01






Claryce L. Stones« Art is life, life is Art. »


Hello ! Je suis Claryce Lydia Stones. J'ai présentement 22 ans et suis de nationalité Américaine. J'ai cependant des origines Irlandaises. Actuellement, on peut dire que je suis plutôt dans une relation compliqué et d'ailleurs, je me considère comme Hétérosexuelle. Dans la vie de tous les jours, j’étudie les Beaux-Arts , mais une fois la nuit tombée, j'appartiens à Talented Dreamers.Je me suis découvert le don de contrôler la nature . On dit souvent que je suis une fille douce mais ça dépend avec qui, charismatique,accueillante, attentive,ambitieuse,dévouée,artiste,rêveuse, passionnée.Mais aussi rebelle et insolente, bien que ça ce soit calmé. Têtue,superstitieuce, un peu tête en l'air. ! Pour terminer en beauté, on peut dire que je suis aussi canon que Nina dobrev. Narcissique ? Nan, nan.  


Questions« Answer and listen to your heart. »



◮ Quelle opinion portes-tu sur cette guerre des gangs ? Y participes-tu ?
➺ En tant que leader je suis forcée de défendre mon gang. Pourtant je suis contre une quelconque guerre. Mais lorsqu'il s'agit de défendre mon groupe, je suis de la partie évidemment. Seulement je ne prends part que dans les actions non violentes, s'il faut montrer notre talent dans une battle aucun problème mais je ne vois pas en quoi se battre montre quoi que ce soit. Vous voulez testez les talented dreamers? Alors en piste, à vos marques ou à vos pinceaux! Par contre, je ne dis pas que si un de mes membres est agressé je resterai sans rien faire.

 ◮ Quels sont tes sentiments face à la nouvelle épidémie, source de nouvelles capacités ? Une idée de sa provenance ?
➺ Je n'ai aucune idée de la provenance de cet sorte de virus. Je trouve ça plutôt effrayant de se dire que quelque chose de pas naturelle est en train de se passer.Au début je pensais être folle, bonne à interner, et puis j'ai découvert que je n'étais pas la seule. D'un côté je suis contente de mon don, j'ai toujours aimé la nature alors pouvoir ne faire qu'un avec elle, le pieds. Mais certains ont des dons beaucoup plus "dangereux" et dévastateur. Enfin ce sont surtout les personnes qui ont ces dons là qui m'inquiètent, elles ne sont pas toutes pacifiques et j'ai peur de ce que les gens pourraient se faire les uns aux autres.

 ◮ Que pense-tu et comment te sens-tu dans cette charmante ville qu’est Nighthawks ?
➺ Cette ville est la mienne depuis ma naissance. Je n'ai pas bougé, j'ai toujours vécue ici alors évidemment je la connais par cœur. J'aime cette ville malgré tout. Seulement depuis l'arrivée des dons, en plus des gangs, ce n'est plus pareil. Mais je ne me vois pas partir, c'est chez moi ici, j'ai mes amis, mes parents, mes études, mon gang. Jamais je ne les abandonnerais, Nighthawks c'est chez nous et on ne laissera personne nous prendre ça.

 ◮ Quelle est l'importance de ton gang/groupe à tes yeux ? Quel rôle y joues-tu?
➺ Les gangs? C'est quoi cette merde! Voilà ce que j'aurais répondu il y a quelques temps. Seulement maintenant que je vois le mien d'un œil nouveau tout a changé. Je suis devenue la leader des Talented Dreamers sans le vouloir trop. Je ne regretterais jamais, les gens m'apportent beaucoup. C'est une deuxième famille. Je ferais de mon mieux pour que chacun s'y sente le mieux possible et qu'ils continuent tous de croire en leur avenir, en leurs rêves. Je prends très à cœur mon rôle de meneuse.

 ◮ La nuit, te considères-tu plus  comme ceux qui s'amusent, même si pour cela il faut transgresser les lois ou plutôt comme ceux qui respectent les lois? Sois franc.
➺ Dans mon gang, généralement,on respecte les lois. Nous ne sommes pas de ceux qui brave les dangers pour s'amuser ou frimer. Seulement parfois nous sommes obliger de les transgresser, mais uniquement dans un but honorable. Jamais pour blesser quiconque. Si l'on transgresse les lois c'est qu'au départ elles ne sont pas justes. Alors oui ils nous arrivent d'être hors la loi mais je ne me considère pas comme telle, surtout lorsqu'il s'agit de venir en aide à des personnes dans le besoin.

 ◮ Apportes-tu une grande importance à la distinction des riches et des pauvres ? Que penses-tu de cette séparation ?
➺ Je n'apporte pas vraiment de distinction entre les riches et les pauvres. L'argent ne fait pas forcément le bonheur, il est nécessaire oui, mais il n'élève pas l'humain. certains riches sont des gens très bien comme certains pauvres sont très mauvais. Je ne met pas d'étiquette spécial. La seule chose que je n'aime pas c'est ce gouffre trop profond qu'il y a entre eux. Soit l'on est très riche soir très pauvre. Pourquoi ne pas partager pour faire en sorte que personne ne vive dans la misère? Trop irréaliste? Bon ok j'admets, c'était une idée.



Who are you really ?« Behind your computer. »

◮ Nom/Pseudo : Meg/Saku.  ◮ Âge : 18 ans.  ◮ Sexe : Je suis une fille   .  ◮ Niveau : Dans les 1000 mots.  ◮ Où as-tu trouvé le forum ? : Heu really ?.  ◮ Qu'en penses-tu ? : Ben il déchire évidemment   .  ◮ Double Compte : Arwen N. Jefferson.  ◮ Scénario ou Personnage Inventé ? : PI.


Dernière édition par Claryce L. Stones le Mer 5 Fév - 19:23, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Talented Dreamers

Membre depuis le : 31/07/2013
Messages : 14

avatar





MessageSujet: Re: Clary ♦ I'll be a good leader, I swear. Jeu 30 Jan - 15:02

My story« Read it, that's worth it. »



Mes cheveux fins et bruns flottaient au vent. Il fallait que j'y arrive, j'avais décidé qu'il fallait que j'y arrive. Ma robe en tulle rose caressait l'herbe verte pour bientôt se perdre dans la boue. J'attrapais le ballon de Nathaniel, le posait devant moi et tirait. Mon pieds glissa dans l'herbe humide et je tombai en arrière. J'échappai un « aïe » plaintif avant de me relever et de continuer de plus belle. Je continuais d'arrache pieds tentant tant bien que mal de marquer un bon but. Je finis par m'agenouillai dans la boue, mes vêtements déjà trempé et tâchés. « J'y arrive pas. » Je sanglotai. Malgré tout je me relevai, courant vers le ballon. Maman et papa ne voulait pas que je joue par ici, ils disaient tout le temps que c'était dangereux. Mais je voulais qu'il m'aime. Je voulais lui montrer qu'il pouvait jouer avec moi, que j'étais digne de lui.
Avant que j'ai le temps de réagir mon pieds dérapa et je glissai sur plusieurs mètres avant de ne plus sentir le sol. Je ne compris pas tout de suite que j'étais tombé dans le ravin. Heureusement je m'étais accroché au rebord tant bien que mal, les pieds dans le vide. « Maamaaaaan ! Papaaaa ! Au secours ! » Mes mains moitent commençaient à lâcher. Heureusement pour ma vie, mon père débarqua aussitôt et je pus entendre son inquiétude de loin. « Claryce ?! Claryce où es-tu ? » Je me rattachai à ce que je pouvais. « Papa ! En bas, vite papa ! »
Mon père se précipita vers moi, agrippant mon bras et tirant, me soulevant au dessus du ravin. Je sautai dans ses bras. « Papa ! J'ai eu si peur ! » «Mon dieu Claryce ! Mais qu'est ce que tu es venu faire ici ! Nous te l'avions interdit ! Tu te rends compte de ce qui aurait pu se passer ?! » Le ton de mon père était colérique mais plus à cause de l'inquiétude qu'on pouvait y ressentir. Je nichai ma tête dans son cou. « Pardon Papa ! Je voulais que Nathaniel soit fière de moi et qu'il m'aime! »
Mon père pris ma tête entre ses mains et dégagea une mèche. « Mais Clary , tu sais bien que ton frère t'aime, tout comme nous. » Sur ses mots je vis Nathaniel arrivait au loin. Je courus vers lui mais arrivé à mon niveau ses pas dévièrent. Il avait l'air énervé. « Clary ! Mon ballon ! Je t'ai dit de jamais y toucher ! T'aurais pu le perdre ou le dégonfler ! Pas possible cette gamine ! »
Je ne bougeai pas d'un poil, encaissant les mots dur de mon frère du haut de mes cinq ans. Les larmes me montèrent aux yeux et je regardais mon père. « Nathaniel ! Tu parles autrement à ta sœur ! » « Ouais c'est ça. Allez ciao. »
J'aurais pu mourir ce jour là, et tout ce qu'il avait trouvé à me dire c'était « pas possible cette gamine ». Avant, Nath prenait du temps pour moi, mais depuis qu'un recruteur est venu le voir il a changé. Il ne me parlait plus, il ne me prenait plus dans ses bras. Tout ce qui comptait c'était son football.Il n'avait plus le temps pour autre chose. Je voulais récupérer mon frère, mais désormais je n'étais plus rien pour lui.

Quelques moi plus tard, le jour que je redoutai le plus était arrivé. Nath avait été recruté dans une grande équipe de football et il quittai la maison pour jouer en professionnel. Il m'abandonnait pour de bon. Ses valises étaient déjà prête, posées devant le palier. Nath venait d'avoir 18 ans. J'avais peur de ne plus le revoir. Je n'avais pas beaucoup d'amis à l'école, les gens me trouvaient bizarre et les garçons n'aimaient pas que les filles jouent au foot avec eux. Nath était mon seul repère. Mais il me quittait. Je le vis descendre les escalier, clés de voiture en mains. Il attrapa sa veste et fis un bisou à ma mère, un câlin à mon père. Je restai cacher derrière la porte du placard, scrutant de mes yeux la scène. Je ne résistai pas, je courus vers lui, agrippant ses jambes qui m'arrivaient à la tête . « Non ! Ne pars pas je t'en pris ! Reste avec moi ! » Pour la première fois depuis longtemps Nathaniel me remarqua. Il releva ma tête et essuya mes larmes de sa main. « Eh, ne pleure pas Clary. Il faut que tu comprennes, le foot c'est très important pour moi. On se reverra ne t'en fais pas. » Je le fixai de mes grands yeux avant de retourner dans ma chambre en pleurant. « C'est pas vrai ! Tu reviendras pas ! » Je claquai la porte, m'affalai sur mon lit et passai la soirée à pleurer.
J'ai passer le reste de mon enfance sans mon meilleur ami, sans mon frère. J'ai banni le foot de ma vie à jamais et j'ai commencé à m'habituer aux jeux de filles en passant du temps avec elles à l'école. Je me suis fait des amis, mais je n'ai jamais oublié mon frère. C'était comme une plaie ouverte. Parfois il téléphonait, mais il ne demandait jamais à me parler. Mes parents tentaient de me consoler mais rien n'y faisait. Pourtant j'étais une enfant princesse, nous n'étions pas riches mais ils faisaient du mieux possible pour que j'ai ce qu'il me faut.
Je sentis soudain des coups sur mon épaule. « Oh oh ! Tu planes déjà la sérieux ! Tu fous quoi Clary ? » Je clignais des yeux. « Désolée mec , je pensais à des trucs.Laisse tomber, tiens fais tourner. » Je passai l'objet de mon état  psychotrope à mon voisin. Cela faisait des heures que nous étions dehors à traîner. On avait notre coin à nous pour ça. C'était la première fois que fumer me faisait penser à mon enfance. Saleté de vendeur de merde, il a du nous enfler, c'était pas de la bonne.
Je saisissai la bouteille de scotch pour faire passer la mauvaise graine. « Jerry, je crois qu'on s'est fait avoir, c'est pas dla bonne ! » « Ouais ben en tout cas ma belle moi elle me fait de l'effet, comme toi ! » Oh non, Jerry commençait à être lourd et je détestais ça, c'était souvent le signe qu'il fallait que je rentre bientôt. Il m'attrapa pour m'amener vers lui et essaya de me tripoter. Lourd... J'attrapai ses attributs masculin fermement. « Jerry, tu me lâches de suite t'as bien compris ! T'es naze quand tu fais ça, tu devrais songer à arrêter la fume. »  Il me lâcha en jurant, il m'avait cherché, comme d'habitude. Ce mec ne tenait ni l'alcool ni le cannabis et pourtant c'était toujours celui qui en prenait le plus. Je me levai d'un coup sec, un peu titubante. « Les gars j'y vais ! Salut ! Ah, et je prends ça avec moi ! » Je brandis la bouteille en la secouant. Tant pis je m'éclaterai ailleurs, toute seule.
Quelques heures plus tard j'étais sèche, j'aurais peut-être pas du me finir la bouteille. Je décidai de rentrer, traînant les pieds en titubant.
Je mis plus cinq minutes à trouver la serrure avant d'ouvrir la porte. Je pensai être tranquille mais j'aperçus une silhouette dans l'entrée. Je la reconnus immédiatement. « Ah, salut toi ! Pourquoi tu dors pas ? » Il s'avança vers moi, le visage crispé. Il me dévisagea cinq minutes. « C'est à cette heure que tu rentres ? Et c'est quoi cette odeur ! T’empeste l'alcool et t'a fumé en plus ? Clary tu déconnes ! » Je soupirai, déjà exaspéré de la discussion qui allait suivre. « Ah monsieur est revenu en enfant prodige et il décide de me faire la moral après des années d’absence ? C'est bien Nath , tu prends enfin au sérieux ton rôle de frère, tiens je te donne une médaille. » Je lui tendis la bouteille d'alcool et la déposai dans ses mains avant de monter en ricanant.
Cela faisait quelques mois que Nathaniel était rentré, j'avais 18 ans, il en avait maintenant 30.Sa carrière de footballeur était révolu et il avait décidé de revenir vivre ici. Je ne lui avais pas beaucoup adressé la parole depuis son retour. Pour moi nous n'étions pas spécialement frère et sœur, seulement lié par le sang mais la relation n'y était pas. Je me réfugiais dans les plaisirs rapides que sont l'alcool et la drogue, pas de drogues dures bien sûr. Je voulais faire payer à mon frère pour ce qu'il avait fait, j'étais malheureuse et je voulais qu'il le sache. Je n'écoutais plus mes parents depuis l'âge de seize ans et je faisais comme bon me semblait. Il avaient finis par perdre espoir et abandonnait l'idée de me remettre sur le droit chemin. J'étais en dernière année de lycée et tout ce que je faisais c'était poser mes pieds sur le bureau. Je ne réfléchissais pas à mon avenir.
Le lendemain matin j'avais la gueule de bois évidemment et je sentais que j'allais encore avoir droit à la moral du grand manitou. «Salut Claryce. Tiens bois ça. Il faut vraiment que tu arrêtes ton comportement de gamine. Tu gâches ta vie. » Je bu d'un trait l'aspirine qu'il me tendit. « J'ai 18 ans je suis plus la gamine que tu ignorais avant alors épargne moi tes leçons de morales.Excuse moi si monsieur a tellement bien réussi sa vie qu'à côté je lui fais pitié. »
Il me fixa avec ses grands airs.Mon frère était tout de même un bel homme. "Tu sais bien que je n'ai  pas dis ça. Écoute il faut que je te pose une question. » Son ton était différent et il semblait très sérieux tout à coup. « Est-ce que … Tu as déjà entendu le mot « millenium » ? » « Heum oui c'est une série de livres et de films. T'es vraiment bizarre toi hein ! On croirait presque que je suis pas la seule à consommer. » J'attrapai un cookie dans le placard avant de mordre dedans sans faire attention à lui. Millenium mais qu'est ce qu'il me chantait. « Oui tu as raison, c'est une question idiote. Tu me rassures. Je t'en pris reprends toi Clary, tu as un avenir, et puis tu as le dessin tu es tellement doué. Je...j'ai vu tes croquis. » Mes cheveux se hérissèrent sur mon crâne. « Pardon ? Tu fouilles dans ma chambre maintenant ! Tu me fous la paix ok ! » J'avais du réveiller mes parents en gueulant, mais ça m'était égal, d'où est-ce qu'il se permettaient de regarder mes dessins. Je montai dans ma chambre en vitesse avant d'en fermer la porte à clé. Je plaquai mon dos contre la porte et me laissai glisser au sol. Je frappai ma tête contre le bois. Quelle vie !


Je me précipitai vers mon bureau, ouvrant les tiroirs à la volée à la recherche de mon cahier. Je ne mis pas longtemps à le trouver, j'en soulevai la couverture et comptai les dessins, vérifiant qu'il ne m'ait rien pris. Le compte y est. J'étais soulagée. Ces dessins étaient les miens et personne ne se les approprierait.
Le dessin avait toujours été ma passion à moi. J'ai tenu mon premier crayon avant de savoir marcher. Dessiner le monde qui m'entoure a toujours été un moyen d'évacuer ma tristesse et mes émotions. Quand rien n'allait je prenais mon crayon et je croquais.Si je pouvais j'en ferais mon métier. Au fil des années je me suis améliorée, parvenant à dessiner tous ce qui me passait par la tête.J'avais aménagé un coin de ma chambre rien que pour pratiquer mes arts, croquis, peintures, aquarelles ,tout ce qui se rapportait au dessin. Depuis petite j'avais du en faire des milliers. Il y en avait beaucoup de Nath... Quand je m'ennuyais et qu'il me manquait je me rendais dans sa chambre, je m'asseyais sur le plancher et je le dessinais avec son ballon de foot. Mais depuis son retour je me suis débarrassée de presque tout ces dessins, sauf un ou deux... J'espère que ce ne sont pas ceux la qu'il a vu. Enfin, pour l'instant le dessin restait un loisir.
A part ça, je faisais aussi partie de l'équipe de pompom girl du lycée. Pas que j'aime le sport ou les mecs sportifs complètement impossibles et crâneurs. Non j'aimais juste porter l'uniforme.

Il y avait autre chose qui m'avait permis de tenir, tout autant importante que le dessin si ce n'est plus. Cette chose, enfin personne dirais-je, c'était Amy. Nous étions ensemble depuis plusieurs années à l'école et nous étions vite devenu amies. Je la considère comme ma meilleure amie et si je devais partager quelque chose ce serait avec elle et personne d'autres. Je me décidai d'ailleurs à l'appeler. Je composai les chiffres sur mon téléphone et au bout de quelques sonneries une voie tintée me répondit. « Salut Clary ! Quoi de beau ? » Je ris. « Hum salut Amy ! Ecoute je me susi encore disputé avec Nath, et en plus de ça j'ai la gueule de bois. M’engueule pas. On peut se voir cet aprem ? » J'entendis la blonde soupirai. Elle détestait mon comportement actuel mais malgré tout elle restai, je lui en était très reconnaissante. « Clary.... Bon ok ! Mais vas falloir que tu arrêtes tes conneries là ! Allez à toute ! » Bip ! Elle avait raccroché. Amy était la seule personne qui avait de l'influence sur moi ces derniers temps. Elle était celle qui aurait pu me faire changer. Et ce fût le cas.

Après avoir fini le lycée, j'ai traîné pendant un an à rien faire, à traîner dans des endroits mal fameux. Mais Amy m'a secoué et quelques mois après j'étais inscrite à l'université en arts. Je vivais enfin mon rêve. Et pour la première fois depuis longtemps j'étais heureuse de ce que je faisais, je me sentais bien, fière. Ma relation avec Nath ne s'était pourtant pas arrangé, au contraire je dirais. Il recommençait à être absent. Il sortait tous les soirs sans dire un mot, parfois il rentrait blessé, parfois il dormait deux jours d'affilé. Je me demandais ce qu'il pouvait faire, mais je ne lui parlais pas. Au moins moi j'apprenais de mes erreurs. Il aurait dû en faire de même.



Dernière édition par Claryce L. Stones le Jeu 6 Fév - 15:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Talented Dreamers

Membre depuis le : 31/07/2013
Messages : 14

avatar





MessageSujet: Re: Clary ♦ I'll be a good leader, I swear. Jeu 6 Fév - 8:36

My story« Read it, that's worth it. »




Mais c'est un lundi que je compris. C'est ce jour là que je compris beaucoup de choses même. Je rentrai de l'université, une journée totalement normale. Pourtant la maison était plus calme que d'habitude. Nath devait être à la maison, seulement je n'entendais aucun bruit qui pourrait faire penser que la maison était habitée. Pire qu'une maison hantée. Ok je n'avais pas de bonnes relations avec mon frère, mais il restait mon frère et je l'aimais. Je décidai donc d'aller vérifier dans sa chambre que tout allait bien. Je frappai trois fois à la porte. « Nathaniel, tu es là ? » Pas de réponses... Peut-être dormait-il tout simplement. Je restai planter devant la porte cinq minutes, la main sur la poignée, hésitante. Bon allez je vérifie, oh et puis non il est grand... Mais finalement j'ouvris la porte doucement. En entrant dans la pièce je pus remarquer qu'elle était totalement, vide... Mais qu'est-ce qu'il foutait encore. J'allais sortir de la pièce en grognant quand quelque chose attisa mon regard. Là, sur son bureau, une lettre avec écris en grosse lettre « Claryce ». Bon étant donné que Claryce était mon prénom je présumai que la lettre m'étais adressée. Je m'approchai du bureau, saisissant la lettre. Je me demandais vraiment ce qu'il avait pu écrire dedans, et puis pourquoi m'écrire une lettre il avait une bouche non.
Je soulevai finalement le papier délicat de l'enveloppe et ouvris la lettre.
«  Claryce, ma chère sœur,

Si tu lis cette lettre aujourd'hui c'est que je suis probablement mort. Je suis tellement désolé de te l'annoncer comme ça. Mais hier soir j'avais une mission et ces missions ont parfois des risques.Tu vas comprendre.Je t'en prie ne referme pas la lettre, lis la jusqu’au bout malgré toute la rancœur que tu éprouves envers moi.
Tout d'abord je te demande de me pardonner Clary, pardonne moi de ne pas t'avoir montrer à quel point je t'aimais. Ce jour-là quand tu as failli tomber dans le ravin, je me suis tellement inquiété. Mais je voulais faire le fort, je savais que j'allais partir en te laissant. Je ne voulais pas te faire trop de peine alors je me suis éloigné je me suis dit que tu le vivrais mieux. Mais apparemment j'avais faux sur toute la ligne. Je te demande pardon, s'il te plaît pardonne moi, même de la haut j'en ai besoin. Je suis ton frère et je n'ai jamais cesser de t'aimer.
Clary, j'aimerais aussi te mettre au courant de quelque chose de très important.Je ne t'en ai pas parlé avant car c'est dangereux, il y a des risques, mais tu es grande et des gens ont besoin d'une personne bonne comme toi. Ecoute, depuis maintenant quelques temps, des gangs se sont formés en ville. On peut en compter quatre, tout d'abord la golden company, ce ne sont qu'une bande de riches maffieux qui font tout pour avoir encore plus de fric.Méfies toi d'eux, ils peuvent être dangreux. Ensuite il y a les millenium's revelers, tu te rappelles notre discussion ? En fait quand je t'en ai parlé, j'avais peur que tu fasses partie de leur gang. C'est une bandes de jeunes qui ne cherchent qu'à faire la fête par tout les moyens. Mais ils ne sont pas forcément dangereux. Et puis tu as les Broken Hearts, ah ceux là je ne les aime pas du tout. N'écoute jamais un broken heart, ils ont le don pour te gâcher la vie. Ce ne sont que des malheureux déçu de la vie, décidés à en faire baver au monde entier.
Et enfin Clary, il y a mon gang, les Talented Dreamers, il est rempli de gens qui croient et qui ont un rêve. Ils ont tous un don inné, que ce soit des sportifs, des acteurs, des chanteurs, ou encore des artistes... Je suis devenu leur leader Clary. Tu m'as souvent vu absent la nuit, tu as ton explication. Les gangs se regroupent la nuit pour organiser des événements, pour monter leur popularité. Seulement parfois il y a des complications, on en respecte pas toujours les lois.J'ai du partir en mission hier soir, je devais récolter de l'argent chez les plus grand parti de la ville pour le redistribuer aux démunis, mais si tu lis cette lettre c'est que l'opération a mal tourné. Je te demande pardon, encore, de ne pas t'avoir dis ça plus tôt. Mais tu es grande tu as vingt ans et tu es une superbe jeune femme. Clary ce que je vais te demander est énorme mais s'il te plaît, si au début tu ne le fais pas pour toi, fais le pour moi.Remplace moi , deviens leur leader, guide les. Ils ont besoin de quelqu'un comme toi pour continuer à croire. Je sais qu'au fond de toi Clary tu es une fille chaleureuse et aimante et que tu y crois dur comme fer. J'ai une entière confiance en toi tu sauras mené le gang à bien. Je vais te dire tout ce qui est nécessaire pour t'aider au mieux dans tes débuts.
Rends toi au théâtre un soir, demande à voir un membre, ne t'explique pas, dis simplement que tu es une Stones. Le théâtre est notre lieu de rencontre, notre planque si tu veux appeler ça comme ça. J'ai un très bon amis la-bas il t'expliquera tout. Pour le reste je te fais confiance, tu arriveras à te faire la place que tu mérites.Je t'en prie ne les laisse pas tomber.
Pour finir je te demanderais encore une chose petite sœur. Ne pleure pas ma mort, tu es tellement plus jolie quand tu souris. Tes sourires m'ont manqué tu sais, mais dis-toi que je suis mort heureux Clary. Tu as tellement à faire et à vivre, ne pleure pas, vis ta vie, sois heureuse, libère la Clary qui sommeille en toi, celle que j'aimais tant avec ses robes en tulle roses.

Adieu ma petite Clary. N'oublie pas que je t'aime.

Nathaniel.


Je refermai la lettre avant d'en faire du papier mâché. J'avais bientôt 21 ans et déjà plus de frère. Mon dieu mais qu'est-ce qu'il se passait dans cette ville. Des gangs ? Et quoi encore, pourquoi pas West Side Story tant qu'on y était. Pourtant Nath ne mentait pas, il ne m'en aurait pas parlé dans sa lettre sinon. Des larmes inondèrent mes joues et je laissai la lettre tombé sur le sol, suivis par moi.Je restai là plusieurs heures à ruminer de mauvaises choses dans ma tête. J'aurais du lui pardonner avant, mon dieu, maintenant il était trop tard. Mais pourquoi ? Pourquoi était-il allé je ne sais ou si c'était dangereux ? Il était complètement inconscient ou quoi ! « Je te pardonne Nath... Je te pardonne... » Je laissai mes larmes couler à flots, je m'en voulais tellement. J'aurais du être là , avec lui, j'aurais du savoir, lui demander, m’intéresser plus à lui.
Je réfléchis plusieurs instants mais je savais que la seule chose que je pouvais encore faire pour lui c'était écouter ses dernières volonté. Ne pas pleurer, être forte, le rendre fière et devenir... une leader ? Mais comment j'y arriverais ?
Comment le dire à mes parents ? Je décidai de ne rien dire, je ne voulais pas les mêler à ces histoires de gang alors que moi même n'en savait pas grand chose. Évidemment voyant que mon frère ne revenait pas ils se sont inquiétés et puis au fil des recherches qui ne donnait rien... Ma mère désespérait. L'ambiance était dure à la maison. Heureusement que j'avais arrêter les conneries de mon côté.
Après quelques semaines, je n'étais toujours pas aller au théâtre. J'avais peur, je ne savais pas comment m'y prendre. Mais finalement après des jours d'hésitation je me suis rendu au théâtre.
J'ai rencontré l'homme dont Nath m'avait parlé, il m'a très bien accueilli, comme s'il savait déjà que je viendrais. Il m'a tout expliqué. Et oui, je suis bel et bien devenu leader du gang des Talented Dreamers. Je ne sais toujours pas comment j'ai fait, peut-être à cause de mon discours ?
Oui j'ai bravé l'inconnu et je suis montée sur scène. C'était la première fois que je me présentai au membres, il fallait que je sois parfaite, je n'avais qu'une chance.
J'avais le trac, mon cœur battait à tout rompre, je ne savais pas comment je garderais mon calme devant tous ces gens. Mais je me suis avancée vers l'estrade, je suis montée et j'ai fait face à la foule.J'ai pris le micro entre mes mains, j'ai ouvert la bouche, rien n'est sortis, j'ai recommencé.
« Heum. Bon, bonsoir à tous ! Voilà, je m'appelle Claryce Stones. Je présume que vous avez déjà entendu parler de moi. Je suis la sœur de votre... enfin, votre ancien leader, Nathaniel Stones. Je sais l'image que vous avez de moi, ne me regardez pas avec vos yeux outragés. Les gens changent et Nathaniel serait le premier à vous le dire. S'il y a quelques années je traînais dans la rue à boire et à fumer aujourd'hui je passe mes journées en cours à travailler d'arrache pieds pour mon rêve. Le rêve , c'est important ici non ? Écoutez moi bien vous tous là, qui me fixait avec vos grand yeux. Ne laissez jamais personne, vous entendez personne, vous dire que vous n'y arriverez pas. Tout es possible quand on y croit et qu'on se donne. Vous rêvez de devenir écrivain ? Eh bien à votre plume ! Chaque rêve est réalisable tant qu'on le pense réalisable ! Je comprends que parfois la vie nous joue des coups tous plus durs les uns que les autres mais est-ce que l'on doit lui cracher dessus pour autant ? Pourquoi ne pas se battre pour surmonter encore une fois, une nouvelle victoire !
Avant de mourir Nath m'a écris une lettre où il m'a confié une mission que je compte bien remplir. Pour lui, pour moi, pour vous. Je serai votre nouveau leader si vous m'acceptez telle que je suis ! Je vous promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour vous permettre de croire, que la vie vous sourit. Ensemble nous y arriverons. Ne baissez pas les bras ! Levez les vers le ciel ! Vers mon frère ! Vous avez du talent, vous avec un rêve, à vous de jouer !
 » Je m'étais étonné moi même de mon assurance, et croyez moi je fus ben plus surprise encore de voir un à un les gens se lever en levant le bras, criant mon nom. J'en aurais pleuré.Alors c'était ça d'apporter quelque chose aux autres ? Je voulais ressentir ça tous les jours.
Et ce fût le cas, ça l'est d'ailleurs toujours. Un peu plus tard j'ai appris qu'Amy faisait également partis d'un gang, les Golden Company, ceux dont Nath m'avait dit de me méfier. J'en concluais qu'ils n'étaient pas tous comme ça et je le fis apprendre aux Talented Dreamers. Je leur appris à ne pas juger trop vite et à ne pas inclure tout le monde dans la même catégorie. Amy savait que j'étais le leader, elle était fière de moi je le savais, même si on ne parlait pas trop de nos gangs. Nous étions meilleures amies mais chacun avait le droit à ses petits secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Clary ♦ I'll be a good leader, I swear.

Revenir en haut Aller en bas


Clary ♦ I'll be a good leader, I swear.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mildred Clary, "Benjamin Britten"
» BOBBY LOLLAR – THE “BAD BAD BOY” IS BACK GOOD
» Ain't Too Good (Against the Grain)
» Vous avez dit johnny b good !?
» [VIDEO] Good Gone Girl - Cirque d'Hiver 11.06.09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night of Madness ::  :: Je suis né ainsi :: Fiches Validées-